Les adeptes de cette religion, que le public connaît par le film « Whitness » se déroulant aux USA sont arrivés en Alsace lors de la Réforme protestante, surtout en provenance de Suisse.

Ces populations pourchassées ont pu trouver refuge dans notre région grâce à des princes qui les ont protégées. Ruraux et montagnards, ils se sont installés dans les vallées et les régions humides du Ried, évitant les secteurs de transits et préférant des lieux reculés.

Encore aujourd’hui il existe des communautés, notamment dans la Haute Vallée de la Bruche dans ancienne principauté de Salm-Salm. Cachées les dans un bois, des tombes avec des motifs de coeur sont des rares témoignages de la présence terrestre des amish. Leur foi rigoriste les oblige à une vie parfaite pour mériter la vie éternelle.

La vallée de Sainte-Marie aux Mines revêt une importance particulière, car c’est d’ici que partit l’émigration aux Amériques sous la houlette de Jost Amann, dont le nom est la racine de Amish.

Ne cherchez pas de gens coiffés de chapeaux de paille et de tenue sans apparat roulant en charrette tirées par des chevaux. La foi se vit dans la discrétion.

Il est à noter que le Directoire de la Révolution française reconnut quelques aménagements de droits pour ces populations, dont la non-obligation de prêter serment devant un tribunal.

Quelques familles sont des exploitants de ferme des Hautes Vosges où elles louent des terres et les font prospérer. ces excellents fermiers et éleveurs n’aspirent pas à la propriété et sont toujours locataires, ce qui leur permet d’émigrer afin de préserver leur façon de vivre.